BIENVENUE DANS L'ESPACE RÉSERVÉ AUX ADHÉRENTS

Journée du 11 mai 2024 en Haut-Agenais organisée par André Morala

Nombre de places limité.

Une inscription préalable est indispensable.

L’itinéraire programmé par A. Morala intègre cinq gisements majeurs de la Préhistoire lot-et-garonnaise. Ils seront visités selon leur accessibilité et présentés par des préhistoriens ayant exploité les sites.

Les sites visités

Las Pélénos à Monsempron (47) …………………. avec Alain Quintard

Découvert et exploité vers 1870 pour sa faune quaternaire par un précurseur local, J.-L. Combes, le site a été ensuite fouillé par L. Coulonges qui en 1950 y découvre les restes d’hommes de Néandertal. Dans les années 1970 à 1990, A. Quintard reprend les fouilles précisant la stratigraphie du début du Paléolithique supérieur (Aurignacien, Gravettien) et dégage de nouveaux fragments crâniens néandertaliens.

Sites de Gavaudun (47) ……………………………. avec André Morala

Les gorges de Gavaudun témoignent d’occupations humaines très anciennes comme l’écrivent en 1834 Chaubard et Raignac puis Combes en 1880 qui y exploitèrent des dépôts de l’époque moustérienne voire antérieurs. La vallée concentre de nombreux habitats sous abris rocheux du Paléolithique moyen, supérieur et de l’Epipaléolithique fouillés entre les années 1920 et 1980 (A. Vergne, E. Monméjean, J.-M. Le Tensorer, A. Turq, A. Morala).

La Borie del Rey à Blanquefort-sur-Briolance (47) ………. avec Mathieu Langlais

Situé au cœur même du petit village de Blanquefort-sur-Briolance. le gisement fut exploré dans les années 1950 par L. Coulonges. Il y découvrit du Mésolithique identique à celui du Martinet surmontant des niveaux épipaléolithiques contenant des équipements inédits. Il leur attribuera le nom de Laborien, en référence au gisement qui deviendra le site éponyme de cette nouvelle culture. Les fouilles en cours, reprises depuis 2019 par M. Langlais et J.-B. Mallye, introduisent sur le site une approche méthodologique moderne et la perspective de riches résultats concernant son occupation.

Le Martinet à Sauveterre la Lémance (47) …………………… avec Luc Detrain

L’abri du Martinet adossé au promontoire rocheux situé à quelque distance de la rivière Lémance a livré à L. Coulonges qui l’a découvert et fouillé à partir de 1924 plusieurs ensembles à outillages microlithiques surmontant un niveau de Magdalénien moyen. C’est sur ce site, dont la séquence se prolonge par des dépôts de la fin du Mésolithique, qu’il a caractérisé, à leur base, une nouvelle industrie à éléments géométriques pygmées (pointes de Sauveterre, triangles du Martinet,…) qu’il nommera le Sauveterrien (en référence à la commune de la découverte) et dont le Martinet deviendra le site de référence.

Fournol à Soturac (46) ………………………………………. avec André Morala

Situé en territoire occitan à quelques centaines de mètres seulement de la limite de l’Aquitaine, le gisement de Fournol fut fouillé prématurément à la fin du 19è et au début du 20è siècles. Les recherches menées par A. Morala dans les années 1970 puis récemment de 2015 à 2018, lui ont permis de retracer son occupation allant de l’Aurignacien au Gravettien puis au Solutréen. Le Gravettien a livré des ossements humains d’une dizaine d’individus portant des traces de découpe intentionnelle des corps. L’analyse ADN a déterminé que les Gravettiens de Fournol sont la souche d’une nouvelle branche d’Homo sapiens sapiens, inconnue jusque-là en Europe de l’Ouest.

 

L’abri paléolithique de Las Pélénos.

 

La vallée de Gavaudun bordée de falaises.

 

L’abri mésolithique du Martinet.

 

L’abri de Fournol en cours de fouille en 2016 (dir. A. Morala).

Préhistoire du Sud-Ouest

Musée du Pech-Merle

46330 – CABRERETS

prehistoiredusudouest@gmail.com

Suivez-nous !