Vendredi 19 juillet 2024 à 20h30

Au Musée du Pech Merle à Cabrerets (46)

Conférence de Priscilla BAYLE

La grotte Sirogne
Des néandertaliens à Rocamadour

La petite Grotte Sirogne domine le canyon de l’Alzou sur la commune de Rocamadour. Elle a été occupée il y a 120 à 150 000 ans par des Néandertaliens. Découverte au début du XXe siècle, le site fait l’objet depuis 2013 de nouvelles études.

Priscilla Bayle, qui dirige ces recherches, est paléoanthropologue, et maitre de conférences à l’université de Bordeaux.

La conférence présentera le site et l’actualité des recherches toujours en cours.

Quelles informations ont pu être tirées de la répartition en plan des vestiges ?

Quelles données chronologiques ?

Quelles évolutions des modes d’occupation de la grotte au cours de la longue période durant laquelle elle a peut-être été fréquentée ?

Et quelles données associées concernant les paléo-environnements, les paléoclimats, … ?

La conférence de P. Bayle devrait apporter quelques éléments de réponse, à ces questions, et à bien d’autres.

Vue de l’intérieur de la grotte Sirogne en cours de fouille. On note l’incontournable « station totale » qui permet de côter en 3 dimensions les pièces archéologiques identifiées. On remarque aussi les cagettes, dans lesquelles les os prélevés sèchent lentement.

Fragment de mandibule gauche d’un ou d’une néandertalien(ienne) adulte de Sirogne. Noter l’absence d’indices de caries et l’apparente usure en plateau de la face occlusale des 3 molaires.

L’intérêt premier est la découverte des restes d’au moins 10 individus.

Les fouilles ont exhumé plus de 80 dents et quelques fragments de mâchoires.

Parmi plus de 90 fragments d’os humains, certains montrent des traces de démembrement et de désarticulation des corps !

Doit-on éviter les questions un peu « crues » ou un peu taboues ?

Désarticulations : soit.

Sont-elles rituelles et « post-mortem » ?

Ou l’Homme de Néandertal était-il vraiment humain, c’est-à-dire pratiquait-il déjà la torture, jusqu’ici considérée comme caractérisant l’Homo Sapiens parmi les espèces ?

Sont-elles liées à du cannibalisme ?

Est-il rituel ou alimentaire ?

Vues extérieures du site dans les belles gorges de l’Alzou, encore assez sauvages ; puis montage d’une promenade virtuelle dans la grotte, réalisée à partir d’une topographie numérique 3D collorisée.

Préhistoire du Sud-Ouest

Musée du Pech Merle

46330 – CABRERETS

prehistoiredusudouest@gmail.com

Suivez-nous !

L’association « Préhistoire du Sud-Ouest » est entièrement indépendante de la Mairie de Cabrerets. Nous remercions la commune, ses élus, et la direction du centre du Pech Merle de leur soutien sans faille.